Ouvrir un cabinet d’architectes

Ouvrir un cabinet d’architectes à Lyon : statut juridique et démarches

Vous êtes à la recherche d’informations pour ouvrir un cabinet d’architectes à Lyon ? Notre cabinet Bourdat Finance vous apporte tous les éléments nécessaires pour connaître les statuts juridiques et démarches indispensables pour créer votre cabinet d’architectes.

Que ce soit au niveau juridique, ou bien comptables, découvrez les précautions à prendre pour maximiser vos chances de réussite.

Créer un cabinet d’architecte, les documents indispensables

Avant de nous pencher sur le statut juridique et les démarches nécessaires à l’ouverture de votre entreprise, il est important de savoir que n’importe qui ne peut pas ouvrir son propre cabinet d’architectes. Il faut en effet posséder la qualification professionnelle adéquate qui peut prendre plusieurs formes : diplôme d’État ou assimilé, certificat délivré par un état membre de la Communauté Européenne ou encore qualification donnée par le Ministre de la Culture.

En plus de posséder l’un de ces diplômes, vous devez obligatoirement être inscrit à l’Ordre des Architectes, sans quoi vous ne pourrez pas exercer votre profession dans les règles.

Activité réglementée, vous devez absolument être au courant de la législation qui encadre le métier d’architecte.  Pour ce faire, vous pouvez compter sur l’expertise du cabinet Bourdat Finance qui saura vous accompagner dans toutes vos démarches.

Quel est le meilleur statut juridique pour un cabinet d’architecte ?

Comme pour le lancement de n’importe quelle activité, le choix du statut juridique de votre entreprise sera déterminant. Il vous faut, avant tout, choisir si vous préférez exercer en votre nom propre et donc en tant que personne physique grâce au statut libéral, ou alors en tant que personne morale, c’est-à-dire sous la forme d’une entreprise individuelle ou d’une société.

Vous avez donc la possibilité d’opter pour les statuts juridiques SARL, SAS, SA, SCP et même SCOP.

Si vous optez pour une société, étudiez avec soin tous les éléments qui caractérisent chaque statut, notamment les exigences en termes de comptabilité et de régime fiscal. Le nombre d’associés est aussi un critère très important dans le choix de votre statut juridique.

Soyez également vigilant sur le niveau de responsabilité qui vous sera accordé. Si vous avez un patrimoine personnel à protéger, alors la meilleure solution est de vous tourner vers un statut où votre responsabilité est limitée.

Enfin, la façon dont vous souhaitez vous rémunérer vous aidera aussi à y voir plus clair : salaire ou dividendes.

Les démarches préalables à l’ouverture de votre cabinet d’architecte

L’ouverture de votre cabinet d’architecte doit être précédée d’une inscription à l’Ordre des Architectes si vous n’en faites pas encore partie. De plus, vous devrez obligatoirement respecter toutes les conditions relatives à l’exercice de votre profession.

Veillez également à ce que votre métier couvre bien l’une des professions suivantes : architecte, maître d’œuvre, urbaniste, aménagement de l’espace.

Pour éviter de faire face à un échec dans les mois suivant, nous vous conseillons également de réaliser un prévisionnel. Grâce à cette étude, vous saurez avec plus de précisions le chiffre d’affaires que vous pourrez potentiellement générer. Pour cela, il faut prendre en compte le montant de vos honoraires si vous investissez le marché privé. Les charges afférentes à votre activité devront également être balayées : coût de fonctionnement, fournitures, mobilier, assurance professionnelle, coût de création de la structure et honoraires de l’expert comptable, dépenses en marketing, communication, référencement naturel…

Vous désirez en savoir plus ? Contactez l’un de nos experts qui apportera des réponses à toutes vos questions.

Vous souhaitez être accompagné par un cabinet d’expert-comptable à Lyon ? Chez Bourdat Finance, nous sommes là pour vous accompagner dans toute les étapes de la création de votre cabinet d’architecte. Contactez-nous par téléphone ou directement sur notre formulaire de contact.

L’article vous a plu ? Partagez le !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest