Comment financer ses créances client ?

Comment financer ses créances client ?

Les créances clients représentent un poste particulièrement important pour une entreprise. C’est un enjeu majeur qu’il faut suivre minutieusement et pour lequel il existe des méthodes de recouvrement et de financement.

Définition de la créance clients

La créance clients désigne le montant qu’un client doit à une entreprise en contrepartie d’un produit ou un service fourni par celle-ci. Une créance en devient une au moment où la facture a été émise, et le produit ou le service livré, mais dont le règlement n’a pas encore été encaissé. En d’autres termes, il s’agit d’une dette due par un client (débiteur) à un créancier (l’entreprise dans ce cas).

Il est tout de même important de souligner la différence entre dette et créance. Cela prête souvent à confusion dans la mesure où à la place de l’entreprise, une dette indique la contrepartie financière d’un produit ou une prestation délivrée par un fournisseur ou une banque. On précise d’ailleurs que la comptabilisation des deux éléments est totalement distincte. Une créance est affectée à l’actif du bilan comptable tandis qu’une dette est inscrite au passif.

L’enjeu de la créance clients

Somme toute, la créance commerciale est un concept essentiel en entreprise. Bien gérer ses créances a un impact significatif sur sa trésorerie. Lorsque cette dernière est suffisante, son activité peut fonctionner normalement et elle est à même d’envisager un développement serein. En revanche, des insuffisances de trésorerie générés par des impayés client risquent de l’amener à des difficultés financières qui peuvent dans certains cas devenir très graves. Elle ne pourra plus, ou alors aura des difficultés à financer des besoins financiers multiples liés à son cycle d’exploitation.

La gestion des créances clients joue ainsi un rôle fondamental dans le fonctionnement et la pérennité de l’entreprise.

Méthodes de recouvrement

Une créance devient recouvrable si la date prévue pour son règlement a dépassé le délai convenu. En outre, les conditions suivantes sont requises pour pouvoir procéder au recouvrement :

  • la créance est chiffrable et quantifiable (elle est liquide)
    elle a fait l’objet d’une mise en demeure après plusieurs tentatives de relance et d’arrangement.
  • Les méthodes de recouvrement d’une créance sont donc amiables dans un premier temps, et judiciaires dans un second temps.

Dans le cas d’une procédure amiable, la législation prévoit l’envoi d’une lettre de notification au débiteur l’informant du dépassement des délais de paiement et l’incitant à régler sa dette. Si après cette formalité, ainsi que plusieurs relances (par mail ou recommandé), le client refuse toujours de payer ce qu’il doit, le créancier sera en droit d’entamer un processus judiciaire.

Méthode de financement

La gestion des factures impayées est souvent source de stress et d’anxiété. Ne pas avoir la certitude que le client va payer, et la conséquence probable de cette situation, est potentiellement désavantageuse pour l’entreprise et son activité. De plus, les démarches liées au poste client sont particulièrement pénibles.

Pour s’en décharger et avoir l’esprit tranquille, il est néanmoins possible de recourir à l’affacturage. Cette méthode de financement à court terme consiste à céder ses créances clients à un établissement financier spécialisé (le factor). Une fois cédées, ce dernier avance la somme correspondante à l’entreprise, et se charge de la récupérer auprès des clients débiteurs à l’échéance. Il en résulte donc un allègement de tâches et de contraintes liées au poste client et au recouvrement, mais aussi une possibilité de liquidité immédiate.

Besoin de conseils ? Notre Cabinet Bourdat Finance, expert comptable à Lyon est là pour vous accompagner.

L’article vous a plu ? Partagez le !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest